Retour à la page d'accueil
Rechercher dans le site
 Liens utiles
 Plan du site
Le Conseil
Régional et ses élus
Education et
formation pour tous
Emploi et
économie
Aménagement
et infrastructures
Culture, sport,
jeunesse, santé
Europe et
coopération
La Guadeloupe
 
 
 
  L'Union européenne, un partenaire essentiel du Conseil régional

 

   Le soutien de l’Europe au développement économique, social et culturel de la Guadeloupe
   L’actuelle période de programmation 2007-2013 en Guadeloupe
   Les crédits européens directement gérés par le conseil régional
   Communication sur les fonds européens


 

  • Une intervention de l’Europe de longue date

    La Guadeloupe bénéficie du soutien de l’Union européenne essentiellement à travers les fonds européens attribués à l’archipel depuis 20 ans. Le soutien financier de l’UE vient compléter les aides nationales, régionales et locales dans les régions de l’espace communautaire, et est destiné à soutenir des projets dans de nombreux secteurs : formation, industrie, artisanat, tourisme, technologies, ingénierie financière, aménagement du territoire,  environnement, aménagement du territoire…

    • Cette intervention communautaire rentre dans le cadre de la politique de cohésion de l’Europe qui vise à réduire les écarts entre les différentes régions de l’Union. Il s’agit de favoriser la cohésion économique, sociale et territoriale de l’espace communautaire, et de faire de l’Europe à terme « l’économie la plus compétitive au monde » (stratégie dite « de Lisbonne » fixée en Juin 2000).

    • Pour la programmation 2007 – 2013,  la politique de cohésion européenne est déclinée en 3 objectifs, parmi lesquelles les régions sont classées :

          • l’objectif compétitivité régionale et emploi qui vise à renforcer l’emploi, la compétitivité et l’attrait des régions européennes concernées ;

          • l’objectif convergence qui vise à stimuler la croissance et l’emploi dans les régions les moins développées ;

          • l’objectif coopération territoriale européenne, en complément des 2 autres objectifs, vise la coopération transfrontalière, transnationale et interrégionale.

La Guadeloupe est classée dans l’objectif convergence et bénéficie également d’un programme de coopération régionale Interreg IV Caraïbes : www.interreg-caraibes.org/

  • Les grandes périodes de programmation des fonds européens

Les fonds structurels interviennent en Guadeloupe depuis 1989, à travers des programmes pluriannuels. Ces programmes ont couvert 4 périodes :

1989-1993 : les cadres communautaires d’appui

1994-1999 : les cadres communautaires d’appui

2000-2006 : le DOCument Unique de Programmation (DOCUP)

2007-2013 : les Programmes Opérationnels (PO)


Ce qu’il faut retenir du DOCument Unique de Programmation (DOCUP) 2000 -2006

Le Docup (DOCument Unique de Programmation) a couvert la période 2000 – 2006 et cumulait, comme son nom l’indique, l’ensemble des fonds européens :
      • Le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) à hauteur de 522 millions d’euros ;
      • Le FSE (Fonds Social Européen) pour 166,8 millions d’euros ;
      • Le FEOGA (Fonds Européen d’Orientation et de Garantie Agricole) d’un montant de 140,1 millions d’euros ;
      • L’IFOP (Instrument Financier et d’Orientation de la Pêche) qui représentait 4,4 millions d’euros.
Aux côtés des fonds européens (835,6 millions de crédits communautaires au total), les contreparties nationales publiques et privées ont participé au financement du DOCUP :
      • l’Etat :155,9 millions d’euros,
      • la région : 335,6 millions d’euros,
      • le département : 126,5 millions d’euros,
      • les autres publics : 285,5 millions d’euros,
      • le privé :295,4 millions d’euros.
         
        Le montant total du DOCUP s’élevait à 2 milliards d’euros.

Le DOCUP contenait des mesures destinées à renforcer le tissu productif, à faire face au retard de développement de l’archipel, notamment en termes de cohésion sociale, de formation, de création d’emplois durables et de préservation de l’environnement.

La Région n’avait pas la responsabilité de la gestion du Docup 2000 – 2006. Elle assurait les fonctions de services rapporteurs sur certaines mesures du programme.


Imprimer  Haut de page


L’actuelle période de programmation 2007-2013 en Guadeloupe

  • 4 programmes opérationnels
La mobilisation des fonds européens pour la période 2007 – 2013 intervient à travers 4 programmes :
    • le programme opérationnel FEDER (Fonds Européen de Développement Régional)
    • le programme opérationnel FSE (Fonds Social Européen)
    • le programme de développement rural FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural)
    • le programme opérationnel  FEP (Fonds Européen pour la Pêche).

Ces programmes validés par la Commission européenne en 2007 se poursuivront jusqu’en 2013.

Ils ont pour objet de cofinancer des projets locaux afin de soutenir entre autres, les entreprises, le développement du tourisme et des TIC, la recherche et l’innovation, la rénovation urbaine, le transport, l’environnement, les secteurs de l’agriculture et de la pêche, mais aussi la construction de lycées et de collèges, le traitement des déchets, les aménagements portuaires et aéroportuaires, la construction de barrages, la mise aux normes sismiques des bâtiments, le fret, l’emploi et la formation professionnelle…

  • Les priorités retenues
    • la compétitivité qui sous-tend les aides aux entreprises, la recherche, la modernisation de l'hôtellerie, le développement des entreprises du secteur des TIC, l'ingénérie financière,
    • l'environnement avec une priorité forte donnée au traitement des déchets (la priorité qui bénéficie du financement le plus important du FEDER à la demande de la Région Guadeloupe),
    • la rénovation urbaine,
    • le transport,
    • l'allocation additionnelle de compensation des surcoûts liés à l'ultrapériphérie (nouveauté par rapport à la période DOCUP). Elle sera mobilisée à travers les aides au fret, au transport de déchets dangereux qui ne peuvent pas être traités sur place et, pour compenser les surcoûts liés aux expertises qui n'existent pas en Guadeloupe.
    • l'amélioration et le développement de l'accès à l'emploi,
    • la valorisation des ressources humaines,
    • l'insertion sociale et le lutte contre les discriminations.
    • le soutien à l'exportation (canne, banane...), à la diversification agricole,
    • l'émergence de nouvelles filières agroalimentaires à forte valeur ajoutée (plante médicinales et aromatiques, fabrication de jus de canne, de banane...),
    • le renforcement des mesures agro-environnementales en favorisant des modes de production respectueux de l'environnement.
Les priorités du PO FEP :
    • l'adaptation de la capacité de la flotte aux possibilités de la pêche pour remédier à la surexploitation des ressources,
    • la modernisation de la flotte et l'amélioration de la compétitivité, 
    • le maintien et le développement intégral des zones côtières extrêmement dépendantes économiquement de la pêche,
    • le développement de l'aquaculture (transformation et commercialisation).

  • Les moyens financiers mis en œuvre

Maquette financière des programmes opérationnels 2007-2013 (en millions d’euros) - Bientôt en ligne.


Comparaison des programmations (contribution financière de l’Europe en millions d’euros)

DOCUP 2000-2006

PO 2007-2013

FEDER

522,25

FEDER

422

FSE

166,86

FSE

185,2

FEOGA

140,18

FEADER

138

IFOP

4,39

FEP

3

--------------FEDER surcoûts

121

Total

833,68

Total

869,2


 
  • Une nouvelle répartition des responsabilités pour plus d’efficacité dans la gestion des fonds européens pour la période 2007 - 2013

    • Ce que gère la région (principe de la « subvention globale »)

    Le conseil régional assume davantage de responsabilités et assure notamment la gestion directe d’une partie des crédits FEDER et FSE pour la période 2007 - 2013. C’est le principe de la subvention globale qui se traduit par une délégation de crédits à la région. A charge pour la collectivité de les verser aux bénéficiaires, dans le respect des réglementations nationales et communautaires.

      • Cette gestion concerne :

      1. la totalité des aides aux entreprises pour un montant de 115,5 millions de FEDER,
      2. les objectifs du PO FSE où le conseil régional est principalement maître d’ouvrage (divers programmes de formation, bourses doctorales, emplois tremplins…), pour un montant de  58,9 millions de crédits FSE.

        Au total, 174, 5 millions d’euros de crédits européens sont directement gérés par le conseil régional pour la période 2007 – 2013.

        Pour toute demande de subvention relevant de ces crédits, le conseil régional assure l’accueil des porteurs de projets, l’instruction de leur demande d’aide, et le contrôle de l’exécution des projets (programmation, suivi des dossiers, paiements).
    • Ce que gèrent les autres partenaires des programmes 2007 - 2013

Vous êtes intéressé(e) par une subvention européenne qui ne relève pas de la gestion directe du conseil régional. La préfecture étant l’autorité de gestion globale des fonds européens en Guadeloupe, les services de l’Etat se tiennent à votre disposition pour vous orienter dans votre demande de subvention.

Pour le FEDER, contactez :
Cellule Europe de la préfecture de Guadeloupe
Impasse Mayoute   97100 Basse-Terre
Tel : 0590.99.28.28
http://www.guadeloupe.pref.gouv.fr/ 
Téléchargez la brochure générale de présentation du FEDER en Guadeloupe

Pour le FSE, contactez :
Direction du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle
Service FSE
Rue des archives  97113 Gourbeyre
Tel : 0590.80.50.85 / fax : 0590.80.50.97
Téléchargez la brochure générale de présentation du FSE en Guadeloupe

Pour le FEADER, contactez :
Direction de l’Agriculture et de la Forêt (DAF)
Jardin botanique  97100 Basse-Terre
Tel : 0590.99.09.09 / fax : 0590.99.09.10:
Téléchargez la brochure générale de présentation du FEADER en Guadeloupe

Pour le FEP, contactez :
Direction Régionale des Affaires Maritimes de Guadeloupe (DRAM)
20, rue Henri Becquerel   BP 2466  97085 Jarry Cedex
Tel : 0590.41.95.50


Documents à télécharger

Pour plus d’informations sur les différents programmes européens 2007 - 2013 en Guadeloupe, vous pouvez télécharger :
      • le programme opérationnel FEDER (voir ci-dessus),
      • le programme opérationnel FSE (voir ci-dessus),
      • le Document de mise en œuvre des programmes opérationnels FEDER et FSE (DOMO),
      • le programme de développement rural FEADER (voir ci-dessus),
      • le programme opérationnel  FEP (voir ci-dessus).

Imprimer  Haut de page


Les aides FEDER aux entreprises
  • Quelles sont ces aides ?

Dans un souci de cohérence et au regard de ses compétences, la collectivité régionale, désigné comme organisme intermédiaire, assure la gestion directe de la totalité des aides aux entreprises cofinancées par le FEDER pour la période 2007 – 2013. C’est le principe de la subvention globale.

Les aides aux entreprises du PO FEDER concernées par la gestion en subvention globale du conseil régional :

Axes
Intitulé des axes et objectifs
Montant fonds européens délégués
     1(FEDER)
Axe : Attractivité et compétitivité·        
objectif 1 : aides directes aux entreprises
consultez la fiche-action détaillée·   
14,5 M€
objectif 3 : aide à l’hébergement touristique pour les porteurs de projets privés
consultez la fiche-action détaillée·
24,7 M€
objectif 5 : favoriser l’accès aux TIC
consultez la fiche-action détaillée

17,4  M€

Total : 56,6 M€

     5
(FEDER)
Axe : surcoûts de fonctionnement    

Total :58,8 M€

objectif 1 : aide au fret
consultez la fiche-action détaillée 


Pour toute demande de subvention relevant de ces axes et objectifs, le conseil régional assure l’accueil des porteurs de projets, l’instruction des demandes d’aide, ainsi que le contrôle de l’exécution des projets (programmation, suivi des dossiers, paiements), y compris le volet communication - information.

  • Qui peut en bénéficier ?

Vous êtes intéressé(e) par une aide aux entreprises cofinancée par le FEDER.

Pour les aides directes aux entreprises, les bénéficiaires potentiels de cette mesure sont :
      • les PMI – PME,
      • les entreprises de tous secteurs (sauf secteurs réglementés),
      • les entreprises en création, développement ou transmission.
Pour les aides à l’hébergement touristique, les bénéficiaires potentiels de cette mesure sont :
      • les entreprises du secteur de l’hôtellerie qui répondent aux normes de classement pour une homologation en catégorie hôtel de tourisme 2* minimum,
      • les propriétaires d’hébergement et associations de propriétaires regroupées sous un label qui souhaitent réaliser ou rénover des gîtes qui correspondent au classement 2* minimum,
      • les entreprises et associations créant des produits d’hébergement destinés aux échanges de jeunes ou au tourisme familial.
Pour les aides favorisant l’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC), les bénéficiaires potentiels de cet objectif sont :
      • les entreprises,
      • les associations dont l’objet est économique.
Pour les aides aux surcoûts de fonctionnement (fret, transport de déchets dangereux), les bénéficiaires potentiels de ce dispositif sont :
      • les PMI – PME.

  • Selon quelles procédures ?

Chef d’entreprise, vous avez un projet d’investissement matériel ou immatériel :

  1. Vous pouvez obtenir l’ensemble des informations concernant les aides européennes s’adressant aux entreprises en téléchargeant les documents ci-dessous.

  2. Si sur la base des informations obtenues par téléchargement vous pensez que votre investissement est éligible et peut bénéficier d’une aide européenne, vous pouvez remplir le dossier type de demande d’aide, à retirer soit auprès de Guadeloupe Expansion (guichet unique situé à Jarry), soit à télécharger ci-dessous.

  3. Votre dossier dûment rempli, accompagné de l’ensemble des pièces exigées doit être déposé auprès d’un chargé de mission Europe à Guadeloupe Expansion. La région a désigné cette agence comme le guichet unique des aides aux entreprises.

  4. Le chargé de mission Europe, en charge de votre demande d’aide, procède à sa pré-instruction. Au terme de celle-ci, le dossier complet est transmis aux services instructeurs de la région: 

                      * à la direction de la stratégie et des interventions économiques (DSIE) pour les aides directes aux entreprises, les aides au fret et au transport des déchets dangereux.
      
                    (*) à la direction du tourisme, du transport et du désenclavement numérique (DTTDN) pour les aides relevant du secteur touristique et des TIC.

  5. Les demandes d’aide instruites par les services instructeurs sont présentées pour avis au comité de sélection de la région. Ce comité composé d’élus ajoute ou rejette les demandes, sur la base de rapports présentés par les services instructeurs agréés. Le comité de sélection se tient tous les premiers vendredis de chaque mois.

  6. La demande d’aide, accompagnée de l’avis du comité de sélection, est soumise pour avis au comité régional unique de programmation (CRUP). Le CRUP est présidé alternativement par la préfecture, la région et le département. Il se tient tous les derniers vendredis de chaque mois. Ainsi, les avis du comité de sélection peuvent être présentés dans le même mois au comité régional unique de programmation.

  7. Toutes les réserves étant levées, suite au comité régional unique de programmation (CRUP), la commission permanente du conseil régional, statut de façon définitive sur la demande d’aide, en décidant de l’accorder ou de la refuser.

  8. Les décisions de la commission permanente sont notifiées au porteur de projet. Quand l’aide communautaire est accordée, une convention fixant les modalités de sa mise en œuvre est envoyée au porteur de projet par la direction des affaires européennes (DAEC). Avec l’envoi de cette convention, le porteur de projet est informé que l’agence de service et de paiement (ASP) vérifiera les dépenses qu’il réalisera. Dans ce cadre, le porteur de projet bénéficie d’une assistance technique pour la réalisation de ses rapports d’exécution, qui permettent de payer les cofinancements FEDER. Le porteur de projet reçoit également un kit de publicité lui permettant d’assurer, comme l’exige la réglementation européenne, la promotion de l’intervention de l’Europe. Sur la base des propositions de certificat de service fait élaborés par l’ASP, la région (la direction des affaires européennes et de la coopération) propose la mise en paiement de l’aide communautaire.

  • Qui contacter ?

Renseignements et dépôt de votre demande d’aide

Guadeloupe Expansion est le guichet unique de dépôt des dossiers de demande d’aide et de réception des porteurs de projets :                             

Guadeloupe Expansion
Maison régionale des entreprises
Immeuble le Squale,
ZAC de Houelbourg Sud II,
ZI de Jarry,
97122 Baie-Mahault

Tel: 0590.94.45.40 / Fax: 0590.95.86.47
Mail: info@guadeloupe-expansion.com



Documents à télécharger


Vous prévoyez des investissements matériels et / ou immatériels destinés à améliorer la compétitivité de votre entreprise, téléchargez :

  • l’annexe du dossier

Votre projet concerne la création ou la modernisation de structures d’hébergement touristique, téléchargez :


Si votre entreprise met en place des actions qui favorisent l’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC), téléchargez :


Si vous importez des intrants, si vous exportez des marchandises, des produits ou des équipements entre la Guadeloupe et L’Europe, entre les îles du sud et l’Europe via la Guadeloupe, téléchargez :


Pour plus d’informations, vous pouvez également télécharger :

Les aides FSE pour soutenir les actions de formation du conseil régional

  • Quelles sont ces aides ?
Le conseil régional a la gestion déléguée d’une partie du Fonds Social Européen accordée à la Guadeloupe pour la période 2007-2013. Ces crédits gérés en subvention globale s’élèvent à un montant de 58 960 000 euros.

Ces crédits FSE sont quasi exclusivement destinés au financement des programmes du plan régional de développement de la formation professionnelle (PRDF). Ce plan définit la politique régionale en matière de formation à travers 5 grands axes :
      • élever le niveau des qualifications et encourager l'acquisition des compétences,
      • bâtir des dispositifs de formation au niveau des territoires,
      • professionnaliser l'accompagnement des publics tout au long de leur parcours de formation et d'insertion,
      • rendre l'outil de formation plus performant et innovant au service des individus et de l'économie régionale,
      • fédérer l'ensemble des partenaires et assurer la complémentarité des programmations et des financements.

Les objectifs concernés par la gestion en subvention globale FSE du conseil régional :

Axes

Intitulé des axes et objectifs

Montant fonds européens délégués

1(FSE)Axe : amélioration et développement de l’accès à l’emploi    

Total :15 M€

2(FSE)Axe : valorisation des ressources humaines    

Total :40,9 M€

  •  objectif 1 : investir dans le capital humain par l’amélioration des qualifications, la mise en réseau, l’innovation, les actions transnationales et interrégionales, en favorisant les secteurs porteurs d’emploi

    consultez la fiche-action détaillée
3(FSE)Axe : inclusion sociale et lutte contre les discriminations    

Total :3 M€

  • objectif 1 : développer des actions de lutte contre toutes les formes de marginalisation faisant obstacle à l’insertion professionnelle et à l’intégration sociale

    consultez la fiche-action détaillée



  • Qui peut en bénéficier ?
      • Le conseil régional, en sa qualité de maître d’ouvrage des actions du Plan Régional de Développement de la Formation Professionnelle (PRDF),
      • Pour l’objectif 3.1 « développer des actions de lutte contre toutes les formes de marginalisation faisant obstacle à l’insertion professionnelle et à l’intégration sociale », les bénéficiaires de ce dispositif sont :
          • des organismes publics ou privés, des centres de formation comme l’école régionale de la deuxième chance, qui mettent en place des programmes intervenant dans le champ de l’emploi,  de la formation, de l’orientation et de l’insertion

  • Selon quelles procédures ?

Cas n°1 : le conseil régional conduit une opération en maîtrise d’ouvrage
(Axe1 objectif 1.5 / Axe 2 objectif 2.1*)

Organisme conventionné
Opérateur sélectionné sur appel d’offres
Demande de subvention
La direction opérationnelle du conseil régional concernée par le projet (DEAFP,DEJS*) représente le maître d’ouvrage. Elle met en œuvre les objectifs régionaux en matière d’emploi et de formation, assure l’interface avec les centres de formation, et prépare les dossiers de demande de subvention FSE
Le  dossier de demande de subvention FSE est déposé au
guichet unique : la cellule FSE de la direction des affaires européenne et de la coopération  (conseil régional)
Le dossier est instruit par la cellule FSE  du conseil régional
Le comité de sélection du conseil régional composé d’élus, sélectionne, ajourne ou rejette la demande selon le rapport d’instruction
Le Comité Régional unique de Programmation (CRUP) de la préfecture transmet un avis consultatif sur la demande de subvention FSE sélectionnée
Lorsque d’éventuelles réserves sont levées sur un dossier, la  Commission Permanente (CP) du conseil régional statue de façon définitive et accorde ou refuse la subvention FSE
La direction opérationnelle concernée du conseil régional vérifie la mise en œuvre du projet. La cellule FSE assure le suivi, le contrôle de service fait et la mise en paiement de la subvention FSE, ainsi que l’archivage du dossier

*DEAFP : Direction de l’Emploi, de l’Apprentissage et de la Formation Professionnelle. / DEJS : Direction de l’Enseignement, de la Jeunesse et des Sports

*Axe 1 : Accès à l’emploi/ Objectif 1.5 : favoriser l’insertion professionnelle, inciter à la création, au développement et au maintien de l’emploi

Axe 2 : Valorisation des ressources humaines / Objectif 21 : investir dans le capital humain par l’amélioration des qualifications, la mise en réseau, l’innovation, les actions transnationales et interrégionales en favorisant les secteurs porteurs d’emploi.




Cas n° 2 :  un porteur de projet souhaite faire une demande de subvention FSE
sur l’axe 3 objectif 3.1* (hors maîtrise d’ouvrage régionale)

Le porteur de projet dépose un dossier de demande de subvention FSE complet auprès de la cellule FSE de la direction des affaires européennes et de la coopération (conseil régional)

Le dossier est instruit par la cellule FSE

Le comité de sélection du conseil régional composé d’élus, sélectionne, ajourne ou rejette la demande selon le rapport d’instruction

Le Comité Régional Unique de Programmation (CRUP) de la préfecture transmet un avis consultatif sur la demande de subvention FSE sélectionnée

Lorsque d’éventuelles réserves sont levées sur un dossier, la  commission permanente (CP) du conseil régional statue de façon définitive et accorde ou refuse la subvention FSE

La décision de la CP est notifiée au porteur de projet. Lorsque l’aide est accordée, le bénéficiaire signe une convention fixant les modalités de mise en œuvre de cette aide

La cellule FSE assure le suivi, le contrôle de service fait, la mise en paiement de la subvention (sur la base des remontées de dépenses du porteur de projet) et l’archivage du dossier


*Axe 3 : inclusion sociale et lutte contre les discriminations
Objectif spécifique 3.1: développer des actions de lutte contre toutes les formes de marginalisation faisant obstacle à l’insertion professionnelle et à l’intégration sociale



  • Qui contacter ?

    Pour tout renseignement, retrait et dépôt de dossier de demande FSE, contactez la cellule Fonds Social Européen (FSE) du conseil régional :

Cellule FSE
Conseil régional de Guadeloupe,
direction des affaires européennes et de la coopération,
Hôtel de Région,
Avenue Paul Lacavé,
97100 BASSE-TERRE
Tel : 0590.80.41.17 / Fax : 0590.80.41.68

Documents à télécharger

Pour plus d’information sur les aides FSE gérées par le conseil régional, vous pouvez télécharger les fiches détaillées ci-dessus.

Vous pouvez également télécharger :

Imprimer  Haut de page


  • La liste des bénéficiaires de subventions

Téléchargez la liste des entreprises bénéficiaires du FEDER (31.12.13)

Téléchargez la liste des bénéficiaires du FSE (31.12.13)

 

  • Communiquer sur la subvention européenne qu’on a perçue

    Les citoyens de l’Union européenne ne sont pas assez conscients du rôle joué par les fonds européens dans leur quotidien. Aussi, les obligations en matière d’information et de communication sur l’intervention communautaire ont été renforcées pour la période 2007 – 2013.

La publicité constitue une obligation des bénéficiaires de fonds européens. Selon le coût du cofinancement public, le bénéficiaire doit communiquer sur son projet et sa subvention perçue : mentionner la participation européenne sur ses supports de communication, présence de l’emblème européen dans les locaux, autocollants, plaque d’information….

Exemple :
      

CE PROJET EST COFINANCÉ PAR L’UNION EUROPEENNEL’EUROPE S’ENGAGE EN GUADELOUPE AVEC LE FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL

 

Pour faciliter le respect de cette obligation de publicité, un kit est remis gratuitement à l’ensemble des bénéficiaires d’une subvention européenne. Vous pouvez aussi télécharger ce kit :charte de communication résumée sur les fonds européens.

Pour des précisions et une aide sur l’obligation de publicité, contactez la chargée de communication FEDER – FSE, Melle Rébecca FERRARIS :
Région Guadeloupe
Direction des affaires européennes et de la coopération
Tel : 0590.80.41.17 / Fax : 0590.80.41.68

Attention : Le non respect de la publicité peut conduire au reversement partiel ou total de l’aide communautaire !

 

  • Les manifestations sur les fonds européens en Guadeloupe (bientôt en ligne)

 

 

  • Autres adresses utiles sur les fonds européens

    Toutes les informations sur les fonds européens en Guadeloupe sont également accessibles sur le site : www.europe-guadeloupe.fr.
Europe

France

Imprimer  Haut de page



   
 
 
 
Informations régionales
Actualités
Discours
Communiqués de presse
Assemblées plénières
Commissions permanentes
 
Budget primitif 2014
 
Organigramme de la région Guadeloupe
 
Contrat de Plan Régional de Développement des Formations professionnelles
 
Recueil des actes administratifs
 
Les aides de la région
Aide Régionale au transport maritime
 
E-Services
Offres d'emploi
Consulter les marchés publics
eguadeloupe.com
Télécharger un document stratégique
Télécharger un formulaire
Télécharger un document administratif
 

Lettre d'information


La Région Guadeloupe à votre écoute